Musements

un atelier au paradis

De Jean-François Roustan ]

Mise en scène : JF Roustan ]

Avec

Thierry Desdoits, Nathalie Ducasse, JF Roustan, Hélène Vinzelle ]

Création lumière Mathilde Vialard ]

Avec le soutien de la mairie de Villeneuve Tolosane.

Avec le soutien de nos donateurs dont G.Brandely et D. Carlu ]

[ création 2012 ] [reprise et évolution 2017]

LIVRET DE DIFFUSION

CRITIQUE :

Le Clou Dans La Planche

NOTE PÉDAGOGIQUE

Un espace indéfini accueille des individus qui viennent y faire quelque chose ensemble.

Ils se connaissent et se découvrent pour la première fois.

Ils s'engagent à la confiance dans un parcours collectif qui les amènera à créer ensemble de l'imaginaire et de la poésie.

C'est une plongée dans la vie d'un atelier de théâtre, dans l'intimité de ce qui se construit et de ce qui s'y joue pour chacun des participants.

C cédille a développé sa recherche artistique par un travail continu sur l'improvisation, ce qu'elle apporte au comédiens et ce qu'elle permet en création collective.

Musements - un atelier au paradis - Est un spectacle dans lequel les comédiens improvisent en permanence, créent du réel et de la narration en fonction des propositions de leurs partenaires.

Recréé à chaque représentation, ce spectacle offre une expérience théâtrale inédite.

Le point de départ et le point d'arrivée sont connus des comédiens qui ignorent tout des personnages de leurs partenaires, le reste est livré à la complicité et à la dynamique qui se crée entre artistes et à laquelle participent les spectateurs.

NOTE D'INTENTION DE L'AUTEUR

Au bout de 18 années de recherche, d'expérimentations et de création avec la matière "improvisation", C cédille en a développé une approche particulière et originale, inédite.

Après avoir tenté de nombreuses approches de la pratique elle-même, de sa forme, du sens qu'elle porte et de son application sur une scène dans une approche théâtrale, j'ai clairement conscience que la richesse offerte par l'improvisation, au comédien comme au spectateur, ne se trouve pas dans la performance. La performance comme finalité ne sert d'un côté qu'à nourrir l’ego de l'improvisateur, tandis qu'elle contraint le spectateur dans un passif rôle de consommation, empêchant l'intense échange d'humanité et de culture qu'offre l'improvisation.

Le comédien improvisateur ne cherche pas à faire rire, ne fabrique pas l'accident, ne fournit pas du bon mot. Il est pleinement à l'endroit de son récit et ses protagonistes. L'émotion naît en direct, légère ou pesante. Le partage entre spectateur et artiste se fait et construit du réel à partir de là.

Je cherchais donc une forme de spectacle qui laisse au comédien la place de plonger dans l'improvisation sans obligation de fournir quoi que ce soit. La longue expérience de la compagnie dans la formation du public amateur et la réalité du travail fourni sur les territoires qu'elle occupe, m'a donné envie de partager la richesse humaine de ce qui se construit dans une démarche de pratique amateur.

NOTE DE MISE EN SCÈNE

La forme d'un atelier amateur s'est donc imposée, qui permet de porter un sens auquel je suis attaché personnellement et vers lequel tente d'oeuvrer C cédille : la prise de conscience de son masque social et le refus des valeurs de performance, de compétition et de reconnaissance comme signes d'épanouissement, ou pire, de succès.

Tout s'improvise durant ce spectacle, dont seul la forme, le début et la fin sont définis, servant de code de lecture et d'expression.

Un animateur d'atelier entraîne ses participants dans une succession de propositions de jeu. Entre chaque exercice les personnages se rencontrent, réagissent, se confrontent ou se plaisent et construisent une histoire propre à chaque représentation et pleine d'humanité.

J'ai souhaité que la technique de l'improvisation théâtrale s'efface devant l'évidence du jeu théâtral. De même, le support technique est un véritable accessoire au spectacle qui peut ainsi s'adapter à toute condition de représentation. La forme changera donc en fonction de la taille et de la structure technique du lieu de diffusion, tandis que le sens en ressortira intouché.